A LA UNEACTUALITES

REBONDISSEMENTS DANS L’AFFAIRE DES HONORAIRES DES AVOCATS DE L’ETAT DU SÉNÉGAL

Rebondissement dans l’affaire des honoraires des avocats de l’Etat. Libération révèle que c’est par un avenant  que ces avocats ont fait la demande après une convention initiale qui n’engagerait que dix avocats : Felix Moussa Sow, Khaly Niang, Me El Hadji Diouf, Simon Ndiaye, Samba Bitèye, Moustapha Mbaye, Aly Fall, Wiliam Bourdon, Souley Fall et Abdou Kane. Le reste est venu après. La première bizarrerie est que de tous les avocats seuls quatre (Felix Moussa Sow, Khaly Niang, Me El Hadji Diouf et Simon Ndiaye) étaient aux côtés de l’agent judicaire pour défendre l’Etat à la suite de plainte de Karim Wade devant la CEDEAO vidée en juillet 2013. Durant la première audience, ils étaient avec Mafall Fall, adjoint de l’agent judicaire et la deuxième fois qu’il occupait le poste à l’époque.

L’avenant qui précise que les fonds doivent être versés au plus tard le 31 décembre 2017 soulève d’autres interrogations. Aussi incroyable que cela puisse paraitre les avocats estiment qu’ils devaient recevoir 15% des montants recouvrés qui s’élèveraient à 60 milliards de F Cfa. Ce qui fait une enveloppe globale de 9 milliards F Cfa. Mais voilà dans les montants recouvrés, les avocats de l’Etat ont mis les 23 milliards d ef CFA versés par Dubai Port World. Or il est constant et connu que ce versement est le fait de l’inspection générale d’Etat qui a mis la main sur ce scandale avant que la société ne passe à la caisse.

senactu. net

Related Articles

Poster un Commentaire

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker

Facebook