PROFIL-CHEIKH OUMAR ANNE :UN HOMME DU SÉRAIL A L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

0
117

Né le 21 février 1961 à Thiès, Dr cheikh Oumar Anne qui a été promu ministre de l’enseignement supérieur à la faveur du remaniement ministériel intervenu, avant-hier, n’est pas en terrain inconnu. En effet, c’est un homme du sérail. Il est docteur ingénieur Sciences physiques pour l’ingénieur option génie des procédés ENSUT DAKAR /labratoire des membranes echangeuses d’ions université Paris  XII
M. Anne fut membre du bureau national du Syndicat autonome des enseignants du supérieur(Saes) de 1994 à 2000. Mais également maître-assistant à l’ESP/Ucad en industries chimiques, génie, chimique et génie des procédés, membre-associé des laboratoires : lmei université Paris XII lGPM/GE université de Nantes. Après avoir décroché son bac série D au lycée Malick Sy, il obtient un diplôme universitaire de technologie (DUT) génie chimique ENSUT /DAKAR. avant de décrocher un diplôme ingénieur technologue (DIT) industries
chimiques ENSUT/DAKAR  et un DEA  Sciences physiques pour l’ingénieur «contrôle et conduite des processus industriels» groupe de Formation doctorale université paris XII, ecole centrale de paris et ecole Supérieure
des télécommunications de Paris. Cheikh Oumar Anne a également fait des études postdoctorales au laboratoire de génie des
procédés membranaires et de gestion de l’environnement de l’ecole des mines de l’université de Nantes centre régional de
transfert de technologie (CRTT) Saint Nazaire. Il faut relever qu’il a à son actif plusieurs publications scientifiques, dont une etude de l’influence des stériles sur les vitesses de sédimentation des schlamms de phosphates, un mémoire d’ingénieur, la défluoruration des eaux saumâtres du Sénégal par la dialyse ionique croisée. de même que plusieurs publica￾tions dans des congrès scientifiques sur les procédés des membranes échangeuses d’ions et sur la nanofiltration de l’eau de mer. Mise au point d’un procédé membranaire de traite￾ment de l’eau mer pour obtenir la qualité d’eau désirée sans ajouts de produits chimiqueset sans traitement thermique.

Dr Anne : «L’objectif est de rendre plus performant le système universitaire»

Sans occulter ses activités d’expertise et de consultant au plan national et international. il a, en￾tre autres activités, procédé à l’audit du circuit de traitement des eaux de la SoneeS de Nguith à dakar, au diagnostic des contraintes de production pour le traitement des eaux de
rejet de la Seib. Il est aussi rédacteur du premier profil des produits chimiques du Sénégal. le nouveau ministre de l’enseignement supérieur fut conseiller technique au cabinet du ministre des mines, de l’industrie et de l’artisanat et directeur général de l’agence sénégalaise pour l’innovation technologique
(ASIT). À  signaler que M. Anne a été aussi ministre-conseiller du président Abdoulaye Wade. En tant que directeur de l’agence d’aménagement et de promotion des Sites industriels
(APROSI), il fut le concepteur du parc industriel de Diamniadio.Son passage à la tête du centre des œuvres universitaires de
Dakar  (Coud) a été remarqué. Il a doublé les lits, modernisé le restaurant argentin et construit un nouveau Service médical. et
il a travaillé à l’apaisement du cli￾mat social dans le campus. Sur le plan politique, celui qui dirige la mairie de ndioum depuis 2014, est un pur produit de la gauche sénégalaise. Il a 3 ses armes politiques à and-Jëf/padS dont il fut le n°2 avant de rallier l’alliance pour la
république (apr). Sur ses nouvelles fonctions de ministre de l’enseignement supérieur, Cheikh oumar Anne confie : «le président de la
république nous a fait confi￾ance. Nous l’en remercions et attendons ses orientations. au regard de ce que le président a initié, l’objectif est de rendre plus performant le système universi￾taire, de maîtriser le système lmd, de renforcer l’outil pédagogique, de maîtriser les flux…».
Vox Pop lu par Senactu.net

Laisser une réponse

error: Content is protected !!