A LA UNESPORT

Ligue 1: Strasbourg inflige à Paris sa première défaite de la saison

Les Parisiens ont chuté pour la première fois de la saison samedi, incapables de déséquilibrer un bloc strasbourgeois hyper-réaliste.

STRASBOURG – C’est le genre de soirée qui n’est pas du goût, mais alors pas du tout, de Nasser al-Khelaïfi, qui a quitté le stade de la Meinau l’oeil sévère, dix minutes à peine après le coup de sifflet final. Pour le président du Paris-Saint-Germain – comme pour son entraîneur d’ailleurs -, même si cet objectif demeurait silencieux, l’idée était de traverser la saison de Ligue 1 en restant invaincu. C’est raté. Son PSG a perdu hier à Strasbourg (1-2), sa première défaite depuis celle à Nice (1-3), le 30 avril, qui avait mis fin à ses illusions de titre la saison passée, et il n’était pas d’humeur à venir en expliquer les raisons au sortir des vestiaires.

PSG n’est pas invincible. Ceux qui rêvaient de voir l’équipe parisienne restée indomptée toute la saison au moins en Ligue 1 ont vu leurs espoirs s’effondrer ce samedi 2 décembre en Alsace. Incontestable leader du championnat de France, Paris a déposé les armes face aux RC Strasbourg (2-1).

Les Alsaciens s’enflamment devant leur public malgré Mbappé & consorts

 

Dans la froideur du début du mois de décembre au stade de La Meinau, les Parisiens ont perdu pied contre un adversaire accrocheur et porté par son public. Unai Emery, l’entraîneur des Rouge et Bleu, avait procédé à des changements importants, en laissant notamment Edinson Cavani et Marco Verratti sur le banc des remplaçants au coup d’envoi. Profitant de l’apathie de la défense, Nuno Da Costa a ouvert le score de la tête (12e).

Dominateurs, les Parisiens sont quand même revenus à la marque grâce à Kylian Mbappé, aligné en pointe et buteur à bout portant (42e). Le jeune Parisien a tout de même gâché plusieurs opportunités. Et bien qu’en souffrance devant la maîtrise globale mais stérile du leader, Strasbourg a puni une nouvelle fois son adversaire trop lent grâce à une réalisation de Stéphane Bahoken (65e).

Une gifle avant de défier le Bayern Munich

Dès lors, le PSG s’est jeté à l’offensive pour arracher au moins l’égalisation. Mais malgré leurs efforts, le temps additionnel à rallonge (9 minutes !) et la blessure du gardien strasbourgeois Bingourou Kamara, Neymar et les siens ne sont pas parvenus à faire mouche à nouveau. Dans un stade ivre de bonheur, le RCS, champion de France de Ligue 2, s’est offert une victoire prestigieuse.

L’équipe

Related Articles

Poster un Commentaire

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker

Facebook