A LA UNEPEOPLE

l’actrice Léa Seydoux accuse le producteur d’agression sexuelle

Dans une tribune publiée ce mercredi soir sur le site du Guardian, la comédienne française accuse à son tour le producteur américain Harvey Weinstein d’avoir tenté de l’embrasser de force.

La tempête ne s’apaise pas au-dessus de la tête du producteur américain Harvey Weinstein. Cette figure d’Hollywood fait l’objet d’accusations de harcèlement sexuel de la part de part de plusieurs femmes, parmi lesquelles des actrices, ainsi que de trois accusations de viols.

Emma de Caunes et Judith Godrèche ont déjà témoigné qu’Harvey Weinstein avait tenté de leur imposer une relation sexuelle. Ce mercredi soir, une troisième actrice française a choisi de sortir du silence: Léa Seydoux. Cette dernière, dans une tribune publiée en françaiset en anglais sur le site du média britannique The Guardian, raconte son histoire et explique n’avoir nourri aucune illusion sur son interlocuteur, lors de leur première rencontre.

« Quand j’ai rencontré Harvey Weinstein pour la première fois, ça ne m’a pas pris beaucoup de temps pour deviner qui il était vraiment. Nous étions à un défilé de mode. Il était charmant, drôle, intelligent – mais très dominateur », dit-elle. Ce jour-là, l’homme insiste pour prendre un verre, et le soir-même, avec la comédienne.

« Seules la vérité et la justice peuvent nous faire avancer »

Rendez-vous est fixé dans le hall d’un hôtel. L’homme est alors accompagné de son assistante. « Tout au long de la soirée, il a flirté et m’a regardée comme si j’étais un morceau de viande. Il a agi comme s’il me considérait pour un rôle. Mais je savais que c’étaient des foutaises », se souvient Léa Seydoux. Plus tard, il lui demande de le suivre dans sa chambre, pour boire un verre. Léa Seydoux le suit, confiant aujourd’hui qu’il était difficile de lui dire non. Bientôt, l’assistante du producteur s’éclipse. « C’est le moment où il a commencé à perdre tout contrôle. Nous parlions sur le canapé quand il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m’embrasser. J’ai dû me défendre. Il est grand, et gros, alors j’ai dû résister vigoureusement », poursuit-elle. Elle quitte la chambre pleine de dégoût.

Léa Seydoux signale qu’elle a revu à plusieurs reprises cet homme si important dans la galaxie Hollywood. Elle martèle que ses agissements étaient largement connus. « C’est la chose la plus dégoûtante dans cette histoire: tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n’a rien fait. Il est incroyable qu’il ait pu agir comme ça pendant des décennies et garder sa carrière. C’est seulement possible parce qu’il a énormément de pouvoir », conclut-elle.

Léa Seydoux observe qu’elle a également rencontré, au cours de sa carrière, des réalisateurs aux paroles ou comportements plus que déplacés, sans citer de nom. Pour elle, c’est la place des femmes dans le monde du cinéma qui est aujourd’hui l’enjeu: « Si vous êtes une femme travaillant dans ce milieu, vous devez vous battre parce que c’est un monde très misogyne. Pourquoi les salaires sont-ils si inégaux? Pourquoi les hommes gagnent-ils plus que les femmes? Il n’y a aucune raison pour que ce soit ainsi. (…) Je pense – et j’espère – que nous allons enfin voir du changement. Seules la vérité et la justice peuvent nous faire avancer. »

Related Articles

Poster un Commentaire

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker

Facebook