Elections locales : Le PS se prépare à toutes les éventualités

0
103

Les socialistes ne veulent pas être pris au dépourvu pour les élections locales du mois de décembre prochain. Ils revendiquent leur loyauté envers le Président Macky Sall et la coalition Benno Bokk Yaakaar, mais en même temps, ils ont mis des scénarii sur la table.

Le Parti socialiste (Ps) est toujours membre de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Toutefois, les socialistes n’écartent aucune possibilité pour les élections locales prévues au mois de décembre prochain. «Le parti réaffirme son ancrage dans la mouvance présidentielle, mais il est prêt à faire face à toutes les éventualités. Le parti n’écarte aucune hypothèse, tous les scénarii sont sur la table», déclare un membre du Bureau politique. Se voulant plus précis, notre interlocuteur qui croit toujours à l’avenir de la coalition et à la bonne foi du Président nouvellement réélu, d’ajouter: «Si nous trouvons un terrain d’entente dans le cadre deBenno pour aller ensemble aux élections, nous irons. Le cas contraire, nous irons sous notre propre bannière. En tout cas, nous ne serons pas pris au dépourvus». «Nous avons aidé le Président Macky Sall à obtenir un second mandat pour qu’il termine ses projets. Maintenant notre mission est accomplie. S’il nous appelle dans le gouvernement, nous irons, mais s’il ne fait pas appelle à nous, nous prendrons nos responsabilités, mais encore une fois, dans tous les cas, toutes les possibilités sont sur la table», poursuit notre interlocuteur qui nous renvoie au communiqué qui a sanctionné la réunion du Bureau politique du samedi dernier. En effet dans ce document, le Bureau politique demande la reprise de la vente des cartes qui n’a pas connu de succès. Dans la résolution qui a sanctionné cette rencontre de ce samedi qui a duré neuf heures, la direction du parti invite les militants et responsables à poursuivre instamment les opérations  de vente des cartes, de démarrer le renouvellement des instances de base, dans toutes les coordinations remplissant les critères définis par la circulaire et d’en faire de grands moments d’animation et de mobilisation. En outre, le parti demande à la commission nationale de contrôle et de suivi de la vente des cartes et l’ensemble des responsables du parti, à inscrire ces actions prioritaires, dans un délai de quatre mois, à compter du mois d’avril, jusqu’au mois de juillet 2019 inclus et de tout mettre en œuvre, pour la tenue du prochain congrès ordinaire. Ce congrès se tiendra après la vente des cartes, donc après que le parti se soit pesé pour savoir son poids réel sur l’échiquier politique national. Ce congrès qui décidera si oui ou non le parti ira en coalition avec l’Apr ou non, se tiendra également à cinq mois des élections locales. Un timing qui est loin d’être fortuit.

Lors des élections locales de 2014, la direction du parti avait laissé le soin aux responsables locaux de présenter leurs propres listes ou d’aller dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar. C’est ainsi que Khalifa Sall et ses partisans hostiles à la coalition présidentielle avaient présenté leur liste : Taxawu Ndakaruqui avait raflé la totalité des communes du département de Dakar à l’exception de Cambérène, de Yoff et Sicap Amitié. Mais lors du référendum de 2016, les législatives de 2017 et la présidentielle du 24 février dernier, la direction du parti avait intimé l’ordre à tous les militants de se conformer à sa ligne du parti et de renoncer à leur ambition au profit de la coalition Benno Bokk Yaakaar et de son chef le Président Macky Sall.

Walf.net

Laisser une réponse

error: Content is protected !!