A LA UNEACTUALITES

MAME MBAYE NIANG PARLE : « Diffamé, j’ai déposé une plainte… C’est le ministre des finances qui signe les contrats financiers… Les 20 milliards, il faut aller les chercher chez…’

Le ministre Mâme MBaye Niang ne s’est pas toujours remis de  sa mésaventure née d’un rapport sorti l’incriminant dans des nébuleuses financières liées à la gestion du Prodac.
Un rapport dont il nie l’existence dans le Grand Jury de ce dimanche, mais qui l’a amené à tenter de jeter l’éponge.
« Je n’ai pas démissionné suite à des révélations d’un rapport. J’ai démissionné suite à des accusations. Un rapport doit être authentifié. Un rapport qui n’est ni paraphé, ni signé. Ce rapport n’existait pas au moment où on conspirait, où on me diffamait. Le ministre des finances disait aux députés qu’il venait de recevoir le pré-rapport. Au moment où je démissionnais, il n’y avait pas de rapport. Nous avions l’obligation de démentir les fake-news. Je ne peux rester à une position où pendant un mois on vous accuse de vol. Il a signé un contrat qui n’était pas approuvé par la Dcmp … Je ne me reproche pas grand chose. On nomme un ministre sur la base de la confiance qui prime d’abord. J’ai l’obligation de veiller à ce que cette confiance ne puisse pas faillir… C’était pour moi une manière de laver mon honorabilité »
. En réponse à cette démission, le ministre Mame Mbaye Niang confiera que le Président Macky Sall n’a pas voulu l’accepter. » Il a rejeté ma démission en disant que je sais que ce que les gens disent n’est pas fondé. Je te renouvelle ma confiance. »

Néanmoins, le ministre, le moral au ras des pâquerettes, rappelle malgré les précisions d’Amadou Bâ devant les députés, qu’il n’est guère incriminé dans cette affaire, qu’il a même déposé une plainte. »J’ai déposé une plainte. Je donnerai le maximum de ressources pour que ce dossier puisse être élucidé. » Il demandera à son collègue, » par solidarité gouvernementale », de publier le rapport définitif qu’il a et qui le lave à  grande eau.

(Amadou Bâ dans ce tourbillon financier)

Abordant en clair la question liée à la nébuleuse financière, le ministre Mame Mbaye Niang dira clairement qu’il ne peut ni de près ni de loin être mêlé à cette affaire. Lui, encore moins le premier ministre, puisqu’ils ne sont pas habilités à signer le contrat, contrairement à son collègue des finances.  »Un Premier ministre ou un ministre ne peuvent pas signer de contrat financier. Un contrat financier est signé par le ministre des finances ».
Il précisera que 120 milliards étaient prévus pour réaliser 10 domaines agricoles et que sur les 29 milliards en question, ceux qui parlent ont dit avoir entre 8 et 9 milliards. Par conséquent, martèle-t-il,  » les 20 autres milliards ne peuvent pas être ailleurs que chez le bailleur ou au niveau du ministre des finances. C’est le ministre des finances qui signe le contrat financier et qui l’approuve. »

Senactu

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker