Select your Top Menu from wp menus
PUB
PUB

Mbacke: Les Braqueurs des magasins de Naby Daw et Cheikh Seck condamnés  à perpétuité

La Chambre criminelle de Diourbel a condamné à perpétuité, ce lundi, quatre personnes prévenues des délits d’association de malfaiteurs et de vol en réunion commis la nuit avec violence et avec usage d’armes et de moyens de transport.

Il s’agit de Bassirou Ba dit Ahma, Ousmane Ba dit Mbaye Ba, Abdou Sow dit Boyodo, et Mor Thioub dit Mor Nopp.

En revanche, les deux autres individus prévenus dans cette même affaire, Moussa Kâ dit Dioubeli et Déthie Mbaye, ont été acquittés.

Les faits ont eu lieu dans le centre-ville de la commune de Mbacké, dans la nuit du 18 au 19 janvier 2015, vers quatre heures du matin. Cette fameuse soirée, les malfaiteurs se sont attaqués à deux magasins. L’un appartenant à l’homme d’affaires Khadim Seck et l’autre aux frères Samy et Naby Dao, des Libano-Syriens.

Chez Khadim dit Cheikh  Seck, ils ont ont défoncé le portail du magasin pour y pénétrer. Une fois à l’intérieur, les voleurs armés jusqu’aux dents, ont pris le coffre-fort qui contenait 2 millions 150 mille francs Cfa et deux titres fonciers. Le coffre-fort d’un poids de 759 kg sera retrouvé deux jours après aux carrières de sable de Ndindy.

Chez les frères Dao, ils ont blessé gravement le grand-frère, Samy, qui a été atteint d’une barre de fer sur le front alors qui dévalait les escaliers menant au magasin. Il passera plus d’un mois dans le coma. Ensuite, les malfaiteurs ont emporté 92 millions de francs Cfa en billets de banque et 600 mille francs Cfa en pièces de monnaie ainsi que deux téléphones portables et un chéquier.

Les accusés qui se sont eux-mêmes trahis par des déclarations contradictoires. Ils ont été confrontés par les appels qu’ils se sont passés entre eux avant, pendant et après le braquage. Et pourtant, ils ont tous soutenu à la barre qu’ils ne se sont connus qu’après avoir été placés sous mandat de dépôt.

Après Me Abdoulaye Babou de la partie civile qui a sollicité et obtenu cent millions Cfa en guise de dommages et intérêts, le procureur Moussa Guèye a requis vingt ans de travaux forcés contre les accusés. Finalement, la Chambre criminelle est allée plus loin que le parquet en condamnant les quatre prévenus à la perpétuité.

 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *