Select your Top Menu from wp menus
PUB
PUB

Pour avoir traité un agent de police de garce et pute: L’Emigrée Sénégalaise risque de terminer ses vacances en prison

La dame K. Sèye risque de garder un très mauvais souvenir de son séjour dans son terroir natal.Venant passer des vacances auprès de sa famille, l’émigrée d’origine sénégalaise a été déférée au parquet pour outrage à agent de la force publique dans l’exercice de ses fonctions, refus d’obtempérer et injures publiques.

Fatou K. Wade, en sa qualité de secrétaire à la DPETV (Direction de la police et des titres de voyage), a reçu la dame K. Sèye,qui désirait confectionner un passeport pour sa fille mineure.
Seulement, l’immigrée qui se dit infirmière, ne détenait pas de carte nationale d’identité qui
doit normalement figurer dans le dossier. Ainsi, l’agent de police lui explique la procédure à suivre
pour l’obtention d’un passeport sans pièce d’identité.Non contente de la réponse de l’agent de police, la dame Sèye a répondu par des propos irrespectueux.Piquée par on ne sait quelle mouche, elle va jusqu’à  traiter l’agent de pute et de garce. Surprise par une telle réaction, la secrétaire invite la mise en cause à se rendre au niveau du rez-de-chaussée, afin de se calmer. Ce que cette dernière a catégoriquement refusé, malgré l’intervention de l’assistante de l’agent outragé.L’émigrée qui est mariée et mère de trois enfants, a tenu toutes sortes d’insanités à l’endroit de l’agent de police. Ce qui a poussé cette dernière a informé ses supérieurs. Ainsi, ordre lui été donné de conduire la mise en cause au commissariat de Dieupeul.

Devant les enquêteurs, K. Sèye a vite fait ses mea-culpa. Revenant sur les faits, dans le procès-verbal de police, elle expliques’être rendue auprès de la dame pour renouvellement du passeport de sa fille. A cette dernière, elle a expliqué son désir, celle-ci lui a indiqué ensuite la procédure à suivre. C’est dans cet échange de propos qu’un malentendu a eu lieu,d’après ses dires.Et frustrée par la réponse de l’agent,la mise en cause déclare l’avoir traité de pute et avant de lui jeter à la figure, que seules les garces ont ce genre de comportement.Mais elle précise tout de même n’avoir jamais tenu des propos outrageants à l’endroit de l’agent.Mais cet argument ne l’a pas empêchée d’être déferrée au parquet,le 26 janvier dernier, pour outrage à agent de force publique dans l’exercice de ses fonctions, refus d’obtempérer et injures publiques. Elle devra ainsi préparer de solides arguments pour sa défense.

Source Vox Populi

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *