Touba : La police parallèle créé le désordre à ocas

Un nommé Abdou Dieng gardien et collaborateur de la police est considéré comme un membre de Safinatoul Aman. Il est tellement craint qu’il se prend même pour un policier et se substitue a elle. Mais la goutte d’eau qui a fait débordé le vase est venu de cette personne mal apprécié par les ambulants de Touba. Des témoins révèlent qu’il a pris un des garçons âgés de 18 ans environs qui se battait avec un autre, avant de l’amener au poste de police. Sur place il a passé à tabac le jeune qui a perdu connaissance. La population ayant cru dans un premier temps que c’est la police qui est a l’origine de cette bavure a pris d’assaut les deux postes du marché qu’elle a mis à sac.
Cette même police spéciale appuyée par des éléments du GMI a tiré des grenades lacrymogènes qui ont fait un blessé grave admis aux urgences de Matlaboul Fawzeini. La première victime qui avait perdu connaissance est en soins intensifs dans la structure sanitaire. Au total quatre personnes sont blessées et admis à l’hôpital Matlaboul Fawzeini. Au totale une source médicale parle de quatre blessées dont deux graves toutes admises aux urgences de Fawzeini.
Sur place c’était presque du chasse a l’homme et le sauve qui peut. Tous les commerçants ont baissé pavillon de 14h à 17h 30 moment où un calme précaire est revenu après l’arrivée de l’escadron de surveillance qui a cerné l’hôpital avant de dissuader les derniers manifestants à rebrousser chemin.
Abdou Dieng qui a pris la fuite pour échapper aux lynchages d’une foule en furie est activement recherché par la police.
Safinatoul Aman a démenti en fin de soirée l’info selon laquelle Abdou Dieng est un des leurs.

Senactu.net

Facebook