A LA UNEFaits divers

Escroquerie  »Massaly du Pds poursuivi par son ex petite Amie »

Entre le libéral Mouhamadou Lamine Massaly et la jeune Coura Ndiaye, ce n’est plus le parfait amour. L’idylle sanctionnée par la naissance d’un garçon, a volé en éclats, à cause d’une affaire d’argent.

Elle voulait aider le père de son enfant, qu’elle a connu en 2012 alors qu’il était dans une impasse, après la débâcle d’Abdoulaye Wade. Mais aujourd’hui, Coura Ndiaye est en pleine bataille judiciaire avec son ex petit ami et père de son enfant de cinq ans. Pour cause, ce dernier qui s’était engagé à payer ses dettes, dés que sa situation s’améliorerait, aurait craché à la figure de la jeune dame qu’il ne lui doit rien. Et le tout, selon elle, avec l’insulte à la bouche. Selon la jeune dame qui fait du commerce et qui voyage souvent dans le cadre de son business, «Massaly a eu des difficultés financières après leur défaite. Donc en février 2013, il s’est rapproché de ma mère et moi, afin qu’on l’aide à régler sa situation, et cela par des prêts qui lui ont été remis en plusieurs tranches et qui ont atteint maintenant 5 millions de francs CFA». C’était entre 2013 et 2015, explique-t-elle.

Déboutée en première instance, elle interjette appel

 Selon elle, ce dernier leur avait dit que ses comptes étaient bloqués par l’état du Sénégal. «Et puisque c’était en vogue, nous l’avons cru. Cet argent étant celui de ma mère, a été

Remis à M. Massaly par mon intermédiaire. C’est dans ces circonstances que des sommes d’argent lui étaient reversées, soit en main propre ou par « Warri’», a dit Mlle Ndiaye. «A cause de l’enfant que nous avons eu et surtout de la confiance que nous avions en lui, je lui remettais de l’argent sans arrière pensée», a dit la jeune dame dont la seule erreur, dit-elle, est de n’avoir pas réclamé des reçus. Ce qui a été mis à profit, selon elle, par Massaly qui a nié partout, lui devoir de l’argent. la femme de poursuivre, qu’elle a même fait la prison à cause de lui, à la suite d’une transaction de véhicule qui a mal tourné. «Dés que nous avons commencé à réclamer cet argent, il nous a traités de tous les noms d’oiseaux au téléphone, en soutenant qu’il ne nous devait rien du tout», raconte Coura Ndiaye.

 

«Frustré, il s’acharne maintenant sur mon fils »

 Des dénégations qu’il a réitérées devant le tribunal, allant même, selon la jeune dame, jusqu’à «oser dire qu’il n’a jamais reçu de ‘Warri’ et que je veux m’enrichir sur son dos ou encore pire l’escroquer. il a poussé son outrecuidance en réclamant une amende de 500 000 CFA, sans gêne». N’ayant aucune preuve de la remise d’argent, la jeune dame qui a néanmoins en tête les moindres détails des sommes qu’elle lui a données et les alibis de Massaly, a tout simplement été déboutée. C’est donc plus tard, dit elle, qu’elle a pensé aux «Warri» qu’elle lui envoyait et qui font environ 700 000 francs. C’est d’ailleurs, avec ces preuves de la remise (qui portent bien le nom du bénéficiaire Massaly) qu’elle compte gagner son procès en appel qui doit se tenir ce mercredi, devant la cour d’appel.

Senactu.net avec Vox Pop

Related Articles

Poster un Commentaire

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker

Facebook